Devenir propriétaire est un rêve commun à tous les hommes. Pendant longtemps, obtenir un prêt immobilier sans une source de revenu était une mission impossible. C’est à croire que les personnes au chômage ou à revenu limité n’ont pas droit au crédit immobilier. Aujourd’hui, il existe en France de nombreuses alternatives pour se sortir du pétrin. Cet article vous présente quelques solutions.

Le prêt taux à zéro

Le prêt à taux zéro est une solution pour les ménages les plus modestes d’obtenir un prêt immobilier. Ses règles d’attribution revues en 2016 l’ont rendu accessible à la majorité, même aux personnes sans revenu. En effet, c’est un prêt sans intérêt accordé par l’État pour soutenir l’acquisition de résidence de ces personnes. Il est déterminé en fonction de la situation géographique du bien immobilier et de la taille du ménage. Quant à la durée de remboursement du prêt, elle dépend des ressources du ménage. Elle varie de 12 à 25 ans.

Le prêt conventionné

Le prêt conventionné est un prêt qui est accordé par les banques ayant conclu une convention avec l’État. C’est un prêt sans conditions de revenus accordé à toute personne désirant acheter ou construire un logement. Ici, le taux d’intérêt s’avère plus élevé que celui des banques ordinaires. Néanmoins, il est plafonné. Vous avez la possibilité d’appuyer votre dossier en demandant l’Aide Personnalisée au Logement (APL). Le prêt conventionné est aussi une solution pour minimiser les frais de notariat. Il s’étend sur une durée allant jusqu’à 35 ans.

Le Prêt d’Accession Sociale (PAS)

Le PAS est un prêt qui vous accompagne dans l’acquisition d’un bien immobilier neuf ou ancien. C’est un prêt qui s’accorde aux personnes modestes. Il prend en compte les ressources, mais il ne s’agit que des revenus de deux années en arrière. Son remboursement prend en compte la situation géographique du logement ainsi que la taille du ménage. Elle va de 5 à 35 ans. Le PAS s’obtient au niveau des établissements bancaires sous deux conditions :

  • Détenir 10 % de la valeur du logement envisagé
  • Le PAS est exclusivement destiné à l’acquisition ou la construction de votre habitation.

Le Prêt d’Accession Sociale permet de minimiser les mensualités. Il peut être également cumulé avec d’autres prêts.

Les aides de la CAF

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) est l’organisme qui s’occupe des personnes à revenus modestes. Elle accorde un bon nombre de prêts pour accompagner les nécessiteux mais le prêt immobilier n’est pas de son ressort. Par contre, elle propose des aides qui peuvent aller dans le sens de la construction ou l’achat de votre concession. Nous pouvons citer :

  • L’Allocation de Logement Social (ALS)
  • L’Aide Personnalisée au Logement (APS)
  • L’Allocation de Logement Familial (ALF).

Seules l’ALF et l’APS peuvent contribuer à votre dossier de prêt immobilier. Elles peuvent constituer votre apport personnel afin d’obtenir un prêt immobilier. Ces aides s’accordent généralement en fonction des revenus, du lieu de résidence et de la taille du ménage.

En un mot, il est possible d’obtenir un prêt immobilier quand vous n’avez pas de sources de revenus. Il suffit de faire recours aux organismes cités et de choisir celui qui vous convient. Cependant, toutes les zones géographiques ne sont pas éligibles au prêt immobilier.